Benoît André, premier lauréat du Prix Iroqua de la meilleure thèse

A l'occasion des Journées Iroqua qui se sont déroulées les 13 et 14 novembre à l'Onera de Toulouse, M. Benoît André a reçu le premier prix Iroqua. Ce prix d'une dotation de 5000 € récompense la meilleure thèse effectuée dans les domaines d'intérêt du réseau, c'est-à-dire ceux afférents au bruit des transport aérien et à leur diminution. N'ayant pu faire le déplacement en raison de contraintes professionnelles, M. André a enregistré le message ci-après.

Diplômé de l'Ecole Nationale des Ponts et Chaussées (ENPC) et de l'Ecole Nationale Supérieure des Techniques Avancées (ENSTA), M. André a effectué sa thèse au Laboratoire de Mécanique des Fluides et d'Acoustique (LMFA) de l'Ecole Centrale de Lyon (ECL). 

Le travail de M. André a porté sur "l'étude expérimentale de l'effet du vol sur le bruit de choc de jets supersoniques sous-détendus". Le bruit de choc est une composante importante du bruit de jet. Par ses travaux expérimentaux et par les analyses physiques associées, M. André a mis en évidence un phénomène de rotation des cellules de choc. 

Le dispositif de mesure employé par Benoît André et les images associées de cellules de chocs

Le dispositif de mesure employé par Benoît André et les images associées de cellules de chocs 

Pour cette année de sa première attribution, sept candidats se disputaient le Prix Iroqua. Le jury a été séduit par la qualité scientifique supérieure du travail de M. André mais également par ses applications pratiques à moyen termes pour la réduction de cette composante du bruit des avions.  Le jury a également apprécié le grand nombre de publications par lequel le lauréat a su valoriser son travail.

M. André travaille aujourd'hui en Allemagne, au sein d'une société où il s'emploie à la conception et à l'optimisation acoustique de systèmes de ventilation.